Parution : vol. 36, no 2

XXXVI-2 | 2021
Textométrie et temporalité
, sous la direction de Stéphane Lamassé

Les corpus et les méthodes d’analyse de textes outillés par l’ordinateur sont aujourd’hui nombreux et efficaces. Ces méthodes ont transformé les approches et la compréhension des textes en rendant observables des aspects auparavant inatteignables. Si les logiciels mettent à disposition des techniques, des outils donnant rapidement des résultats, nous souffrons souvent d’un manque d’exemples et d’analyses permettant de démultiplier nos curiosités sur nos propres corpus. L’ensemble des articles regroupés ici remplit cette fonction d’étude de cas.

Avec ce numéro spécial, la revue interroge à nouveau les enjeux de la mesure du texte en entrecroisant les disciplines autour de corpus historiques. Mais sa spécificité est de mettre une seule question en partage, à expérimenter, celle des séries textuelles temporelles. Et en ce domaine, les interactions entre linguistes, informaticiens, statisticiens et historiens demeurent aujourd’hui encore assez faibles. Ce volume souhaite donc contribuer à la formalisation de réflexions et d’échanges sur la dimension temporelle des textes et des formes qui les constituent. Il privilégie des techniques devenues « classiques », sans négliger des approches novatrices, qui toutes permettent de faire émerger des aspects particuliers du temps lexical : évolution, chronologie, cycle, changements de sens, perception du temps par les acteurs.

https://doi.org/10.4000/histoiremesure.14769



Citer ce billet
webmestre (2022, 17 juin). Parution : vol. 36, no 2. HISTOIRES ET MESURES. Consulté le 23 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vn7d

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.